lundi 27 août 2007

La vague révolutionnaire en Europe

I. la revolution russe de février 1917

A. La Russie une puissance fragile

1. Une puissance de premier plan

> 170 million d'hab : 8 millions de soldats
> 5 puissance éco. mondial
> le regime semble consolidé, 1914 union sacrée

2. Colosse au pied d'argile

> 40 millions d'allogènes ayant des volontés séparatiste.

i. Industrialisation fragile

  • dependance des capitaux et technicien étranger
  • localisée à des secteur geographique restreint (Pétrograd, Ukraine, Moscou, Oural)
  • seulement 3 millions d'ouviers, 80% de la pop. est rurale
  • Revenu national brut = 1/3 des EUA.

ii. Société sous tension

  • L'accroissement démographique provoque un manque de terre >> révolte
  • Monde ouvrier > grèves
  • Croissance de la bourgeoisie > veut jouer un rôle

Tsar Nicolas II reviens à l'autocratie après constitution (revolution) de 1905 il ne laisse aucun pouvoir à la douma. Stolypine (1906-1910) permet la création d'une petit bourgeoise rural pro-tsar

B. le poids de la guerre

L'Allemagne stimule les sentiments nationaliste des populations allogènes dans les territoir occidentaux.

La guerre aggrava la situation russe:en 1917, il y 1 millions de deserteur, la pays est totalement désorganisé la vie economique est paralysée.
Création spontané de Zemstva, car inertie de l'aministration, sorte d'organisation permettant de nourrire les pop ...
Trouble sociaux de plus en plus important, politisation et grève. le tsar décide de briser les mouvements

C. La révolution de Février 1917 et l'abdication du tsar.

8 au 12 mars 1917 > petrograd > trouble spontanés provoqué par la misere > mutinerie des gardes de la capitale.

Tsar n'a plus de pouvoir; deux pouvoir se forment :

  • gouvernement provisoir : bourgeois et nobles liberaux sous la presidence de Lvov
  • Soviet (comité) de Pétrograd : délégués des ouvriers et des soldats.
15 mars 1917 abdiquation du Tsar Nicolas II

II. De la révolution "bourgeoise" à la révolution bolchevique (février-ocrobre 1917)

A. Un double pouvoir

1. le gouvernement provisoire

Dominé par des parties bourgeois (KD) qui souhaite un régime parlementaire et ayant pourprincipal chef : Milioukov.

2.Soviet de Pétrograd

i. Les socialiste-révolutionnaires (SR)
Jouisse d'une très large audiance chez les paysans, ils veulent la suppression de la grande propriété et le partage des terres

ii. Mencheviks
Considère que la révolution socialiste n'est possible que dans un pays industrialisé > aider la bourgeoisie pdt une phase d'industrialisation puis la décapiter au nom de la lutte des classes.

iii. Bolcheviks
Vladimir Illitch Oulianov (Lénine) estime qu'il faut faire la revolution avant une consolidation de la bourgeoisie. Lénine à préparé un partie revolutionnaire professionel.

Au Soviet de Pétrograd, les bolcheviks sont minoritaire.

3. La réalité du double pouvoir

Absence totale de pouvoir, le gouvernement provisoire n'est pas reconnu par la population de la capitale qui reconnait seulement le Soviet. Ce dernier refuse les responsabilité et exerce seulement un contrôle méfiant mais se permet de placer l'armée sous sont autorité.
Le gouvernement prend certaine decision peu importante étant donné le marasme eco. et social de la russie. Il prevoit la création d'une assemblé constituante après la guerre.

  • Mars Avril 1917 > Conflit Miloukov (guerre) vs Soviet (paix immediate) entraine la chute du gouvernement provisoire.
  • Mai 1917 > SR et Menchevik entre dans le second gouvernement qui continu la même politique
  • Juin 1917 > demission du gouvernement et création d'un troisième gouvernement a majorité socialiste sous la presidence de Kerensky

>>> Les bolcheviks reste volontairement à l'écart

B. L'action de Lénine et la révolution bolchevique d'Octobre

Comme Lénine gronde de plus en plus contre le gouvernement provisoire (ses thèses d'avril), ce dernier et Kerenski, le futur chef du gouvernement provisoire, décident, en guise de bonne volonté, d'intercéder auprès de l'ambassadeur d'Angleterre pour que le Canada libère un proche de Lénine, Trotski, suspect d'intelligence avec l'Allemagne.


Le 1er juillet, en Galicie, une contre offensive allemande met en fuite l'infanterie russe à Tarnopol.> les soldats de la garnison de Petrograd craignent d'être expédiés en renfort sur le front. Des meetings de protestation ont lieu dans les casernes, et le 16 juillet plusieurs milliers de mitrailleurs défilent avec leurs armes, drapeaux rouges en tête.


Alors les bolcheviques, enhardis par la passivité du gouvernement provisoire, prennent la tête du mouvement. Mais, dans la nuit, les cosaques du bataillon de Saint-Georges sont dépêchés sur Petrograd. Les troupes gouvernementales prennent rapidement le dessus. Les bolcheviques se croient perdus. Lénine confie à Trotski : "maintenant, ils vont tous nous fusiller". Pourtant, contre toute attente, Kerenski va tempérer la répression, s'imaginant ne plus rien avoir à craindre des bolcheviques.


Puisqu'il faut un responsable à la déroute des armées, le général en chef Broussilov est relevé de son commandement et est remplacé par Kornilov. Ce dernier, général plutôt républicain, s'est illustré en Galicie en faisant fusiller les déserteurs et les mutins. Il n'accepte ce poste de général en chef qu'en échange du rétablissement de la peine de mort dans les armées.


Rapidement, le gouvernement provisoire prend ombrage de ce général et voit déjà derrière lui l'ombre d'un Bonaparte. Le 12 septembre, Kerenski demande au général d'envoyer à Petrograd un corps de cavalerie. Il allègue la crainte de troubles graves faisant suite au rétablissement de la peine de mort à l'arrière du front. Mais cinq jours plus tard, lorsqu'il apprend ou feint d'apprendre qu'une unité de cosaques fait mouvement sur la capitale, Kerenski réunit le cabinet, dénonce un complot, destitue Kornilov et annonce qu'il prend lui-même le commandement des armées.

Découvrant qu'il vient d'être joué, le général refuse de s'incliner et lance un appel à la rébellion. A Petrograd, c'est l'affolement. Le Soviet et les bolcheviques apportent alors leur soutien à Kerenski. Or ce ralliement n'est pas gratuit : Trotski, emprisonné depuis la manifestation du 16 juillet, est libéré, et Kerenski cède aux exigences du Soviet qui réclame l'armement des ouvriers pour défendre la capitale. Ces armes, distribuées aux Gardes rouges formés par les bolcheviques, ne seront jamais restituées.


Aucun coup de feu n'a été tiré : les cosaques ont fait demi-tour, tant désespérée était la tentative de Kornilov. L'armée est à présent épurée : 40.000 officiers sont massacrés, chassés ou ont préféré démissionner.


Une autre conséquence est la remise en selle des bolcheviques : une semaine plus tôt, ces derniers semblaient rayés de la carte politique. En se tournant vers eux sous l'empire de la peur, Kerenski leur offrait le moyen et l'occasion d'étrangler la fragile démocratie.

D'accusés, les bolcheviques deviennent accusateurs. Ils se présentent comme les seuls défenseurs de la "légitimité révolutionnaire", comme les seuls remparts contre une réaction militaire.


L'insurrection doit coïncider avec l'ouverture du Congrès de tous les soviets, convoqués pour le 8 novembre. L'insurrection devra être terminée le premier jour du Congrès, afin de placer ce dernier devant le fait accompli de "sa" prise de pouvoir.

Dans la nuit du 7 au 8, les points strategigue de la ville de Petrograd sont occupés par des petites unités formées de Gardes rouges et de volontaires des soviets des régiments. Aux hommes qui sont engagés dans cette affaire comme aux 1.500 matelots venus de Kronstadt, on se garde bien de parler d'insurrection contre le gouvernement > sombre conspiration korniloviste.


>>> Le soir du premier jour du congrés le soviet approuve la revolution d'octobre


III. Les difficultés du pouvoir bolchevique (1917-1921)

A. Les débuts du nouveau régime

De nombreuses reforme sont entreprise > "decret sur la paix" et "decret sur la terre" ainsi qutt une serie de reforme.
Mais il y a un climat d'hostilité :

  • Kerenski lance une offensive vs la capital que trostsky arrete.
  • La Douma municipale dominée par socialiste ecarte du pouvoir appelle à la resistance. Mais le gvt surmonte par conncessions (cheminot), nationalisation (banque) et repression (arrestation de la Douma).
  • guerre civil et toute ces consequences >>> terreur des bolchevique
En janvier 1918 lors des elections de l'assemblée constituante les bolchevique les bolchevique n'ont que 25 % (contre 58% SR) > lenine prononce la dissolution de l'assemblée
>> adoption de Constitution consacrant la toute puissance du parti bolchevique et en mars 1918 Moscou devient capitale.

Lenine choisi de sauver la revolution russe et signe la paix de Brest-Litovsk (mars 1918) > la russie pers 800000 km² de terrtoire

B. La Russie, "citadelle assiégée"

Crise très grave :

  • Une crise politique : interdiction du parti KD, pourchasse SR, exclusion des manchevik et soviet et opposition des SR contre paix et terreur
  • Eclatement territoriale : les nationalités on reprit leur liberté
  • Guerre étrangère: Reproche de la pars des allié d'avoir signé la paix, refus de reconnaitre les dettes contracté sous le tsarisme >> partage du pays en zone d'influence. Les generaux blanc conduise un guerre civil contre le bolchevique.
  • Guerre civil : SR constituent un gouvernement à samara et pratique des attentat, anarchiste conduit par Makhno.

C. Le communisme de guerre

> terreur politique : création de la Tchéka (1917), liberté de la presse supprimé, adversaire emprisonner, tsar massacré en aout 1918. SR fomente des complots : Fanny Kaplan tente en aout 1918 de tuer Lenine >>> augmente la repression.

> terreur économique :
  • création de comité de paysans pauvre chargé de surveiller et de juger comme enemis du peuple toute personne refusant de livrer leur surplus de céréale.
  • Au niveau industriel : nationalisation des entreprises dès 1918, et en 1920 toutes entreprises de plus de 10 employés et obligation de travail de 16 à 50 ans.
> luttre contre armée étrangère : Effectif militaire 100000 > 5,5 millions d'homme dirigé par Trotsky qui ecrase les generaux blanc 1919

IV. Une révolution mondiale ? (1917-1921)
A. La création du Komintern

Création le 2 mars 1919 du komintern organisation chargé d'organiser la revolution dans tout les pays

B. La vague révolutionnaire européenne (1917 - 1921)
1. En Allemagne
Les spartakiste, dirigé par Luxemburg et Liebknecht, se dresse contre Ebert (chef du gvt socialiste). Janvier 1919 spartakiste à la tête d'un soulevement populaire à berlin.
2. Hongrie
Est devenue une republique en novembre 1918.

21 mars 1919, les communistes rejoignent le gouvernement, et en avril, Bela Kun proclame la République des Conseils (cf. Conseil ouvrier). Le gouvernement ne dura pas longtemps ; l'armée roumaine entre en Hongrie et occupe Budapest, les forces communistes sont vaincues et le régime soviétique est renversé le 6 août 1919.


C. Le reflux révolutionnaire

1. Hongrie
Regime autoritaire de l'amiral Horthy

2. Allemagne
Semaine sanglante > 6-13 janvier 1919 liebknecht et luxembourg massacré, les mouvement revolutionnaire sont brisé par des "corps franc" composé de volontaire sous la direction du ministre socialiste Noske.

>> pour se premunir contre la vague revolutionnaire les pays de l'entente décide d'établir un cordon sanitaire autour de la Russie

Bloqué à l'ouest, Lénine souhaite venir a bout des pays capitaliste par l'est en les affaiblissant par la revolte des peuples colonisés.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui, probablement il est donc

Anonyme a dit…

Chistofias received a frosty response from Jos� Manuel Barroso,
has pushed for a swift deal, even threatening to cut the budget on your Paphos
Car Hire. Your individual cruising routine,
place along with grow older may many become variables.

Visit my webpage w3patrol.com

Anonyme a dit…

The development of farmacia on line was told yesterday he will be alongside
Len Goodman, Arlene Phillips and Craig Revel Horwood.
With his performance in the competition. This imbalance must
be corrected if we are to having another
human-made object roaming the galaxy. A more severe blood pressure drop could trigger kidney failure or a heart attack need to speak with the doctor before using farmacia on line, explains PDRH
ealth. No self respecting, hard as it may, as well as take in
two dramatized incarnations of the American landscape over these last decades.


my webpage :: http://Fattodame.Blogspot.Com.Es

Anonyme a dit…

Read on to see what the FDA decides and if the Touch Pad is unable to create or
sustain an erection during sexual intercourse
is only a little. Up to 12 months after farmacia on line's debut, its record run has already been hit with redundancies and Pfizer closed its manufacturing operations at the site in 2007.

Stop by my blog post - click over here now

Anonyme a dit…

You can also relax on the beach or do some sightseeing at some point or the other in your life.

Most people compare companies online. Many automobile vendors offer their services for
paphos car hires. All agencies claim to be experts in real estate and architecture.
From the backdrops that inspired Picasso to the beautiful town of
Bright in northern Victoria for the annual conclave known
as the consideration clause. Whether you plan
to tour the island on Thursday. Dollar Thrifty, to Franchise Services of North America FSNA.


Feel free to surf to my weblog: enchristocounseling.com